Domotique et gestion de l'énergie  |  Qui est DOMO-Energie  |  Contact  |  Liens  |  FAQ  |  Plan du site   
 
Logo Domo-Energie
 |  Services  |  Produits  |  Professionnels  |  Propriétaires  |  Tout savoir  |  Actualités  | 
 
 
 
Logo Domo-Energie

Test des interrupteurs EIB KNX PriOn BJE - ABB

 

ABB présente la nouvelle gamme de commandes KNX Busch PriOn comme la « nouvelle génération de contrôles intelligents d’une maison ».

Nous laisserons à ABB la responsabilité de cette appellation, nous devons d’emblée faire le choix de placer ces produits soit au plus mauvais rang « KNX », soit dans une catégorie à part, pour les produits proposants une solution propriétaire, totalement ou partiellement incompatible avec les fonctionnalités prévues par la norme internationale KNX.

Nous avons longuement hésité sur la manière de parler de ce produit hybride présenté par le fabricant dans sa gamme « KNX », les qualités sont bien présentes, mais les compromis à faire pèsent de manière importante dans le bilan.

Partant du principe que ce test est destiné avant tout aux produits respectant l’ensemble des critères de la norme KNX, et dont l’objectif est l’aide à la sélection du produit KNX répondant le mieux à vos projet utilisant cette norme, plutôt que de détailler les particularités de ces produits nous expliquons ici le pourquoi cette gamme PriOn ne peut prétendre être comparée aux autres produits de ce test.

L’applicatif

Pour commencer, le fabricant choisit délibérément la solution du « plug-in », applicatif propriétaire lancé par une commande lorsqu’on désire atteindre les paramètres avec le logiciel normalisé ETS.

agrandir l'image

Ce choix est quelque peu déroutant sachant que la nouvelle mouture d’ETS (ETS4) digère très mal les plug-in et invite les constructeurs à utiliser les méthodes simples, uniformes et complètes mise à leur disposition dans le cadre de la norme KNX.

"impossible de savoir à quoi correspondent les objets de communication sans entrer dans le plug-in!" - les timers manques! Beaucoup de fonctionnalités "gadget" rendant très complexe la programmation -

 

Mais le fabricant fait beaucoup plus fort en plaçant dans ses interrupteurs et autres commandes PriOn un applicatif d’une lourdeur telle qu’il se voit contraint d’offrir une solution parallèle à ETS (programmateur et cartes mémoire) pour leur programmation.

ABB présente cette possibilité comme un "atout supplémentaire à ETS" qu’il sous-entend lent et limité, alors que nous avons beaucoup de peine à ne pas voir ici les limites non pas de KNX, mais du constructeur à réaliser les fonctionnalités nécessaires dans ce domaine en appliquant correctement la norme KNX.

Faut-il lui rappeler que le principal atout de la norme KNX est précisément d’avoir trouvé un moyen unique et identique non seulement pour faire communiquer, mais aussi et surtout pour programmer n’importe quel composant KNX de n’importe quel constructeur désireux d’offrir des produits arborant ce logo ?

La programmation va prendre donc inévitablement plus de temps et coûtera plus chère avec ces produits. Quant à la télémaintenance (programmation à distance), inutile de dire que le risque de plantage lié au temps de programmation nécessaire d’un composant PriOn rend cette manœuvre plutôt délicate…

Le câblage des produits

Un autre avantage du protocole KNX est sa très grande simplicité au niveau câblage : un câble bus (EIB) reliant librement tous les composants KNX en série, en parallèle, en étoile,… bref de manière libre, et une consommation des composants réduite au strict minimum (alimentation par le bus pour la plupart).

PriOn propose bien sûre quelques composants simples avec ce câblage, mais dès que la demande va vers des composants PriOn plus complexes (affichage, multifonction,…), une alimentation secondaire 24 VDC est requise !

Une évolution à l’envers, en quelque sorte.

 

 

On peut bien sûre utiliser le même câble EIB (4 fils), mais il faut alors bien réfléchir à la topologie du câblage selon les éléments PriOn qui seront présents ici et là sur le réseau. D’un seul coup, PriOn nous fait perdre la liberté et la simplicité du câblage d’une part, et l’argument de la faible consommation d’autre part.

Si ABB argue les limites de KNX pour vendre sa solution « avant-gardistes », nous rétorquons que ce constructeur semble incapable de nous offrir un produit efficace sans recourir à des artifices handicapants fortement l’installation.

L’installation

A l’heure où presque tous les constructeurs ont enfin compris qu’il faut simplifier le hardware pour en diminuer les coûts et en faciliter l’installation (fini le mic-mac des BCU et des plaques compatibles), PriOn reste sur une voie dite « modulaire », une voie qui pourrait être un atout... si cet atout ne se transformait pas en casse-tête, depuis la commande des produits jusque dans leur montage.

Pas moins de 5 composants sont nécessaires pour un interrupteur simple 2 boutons …

Préparer une installation avec ces produits demande soit une très grande connaissance du catalogue PriOn, soit une patience à toute épreuve et un porte-monnaie prêt à assumer quelques erreurs.

Nous passerons sur un packaging à la hauteur de la stratégie PriOn (un peu comme les artichauts) : une fois déballé, le volume de déchets (cartons et plastiques) a triplé par rapport au produit acheté !).

Prix

ABB ne s’est pas fait connaître pour son audace au niveau politique de vente et pricing. On retrouve ce trait de caractère avec la gamme PriOn. Des prix très au-delà de la moyenne, plaçant d’emblée ces produits dans un marché plutôt « luxe ».

Mais « luxe » signifie-il vraiment complexité ? Le vrai luxe ne serait-ce pas plutôt la conjonction de la sobriété et de l’efficacité ?

Certe, PriOn est l’un des premiers à proposer un écran multifonction dans le format d’un interrupteur. Reste que ce module est à la fois un écran trop limité pour en valoir son prix, et en fait un interrupteur trop compliqué pour un usage simple. Seul le bouton rotatif pourrait sortir son épingle du jeu, s’il n’était désavantagé par la lourdeur d’une application propriétaire.

Conclusion

Voilà donc un produit qui présente beaucoup de promesses par son design très soigné et professionnel, mais qui une fois ce pas franchis, laisse entrevoir l’abîme qui sépare certains constructeurs du marché qu’ils sont sensé couvrir, oubliant parfois que des gens pourraient peut-être bien utiliser une fois leurs produits…

PriOn s’adresse donc avant tout à la personne tombée amoureuse du design et prête, pour cette folie, à passer sur toutes les contraintes induites par ce choix.

Nous ne pouvons, de notre côté, que recommander de réfléchir 2 fois avant de prendre cette décision ayant également un impact sur l’évolutivité de votre installation. Mais peut-être qu’ABB désire rendre captif ses clients avec un produit dont le logo « KNX » est ici quelque peu trompeur?

Dommage, un tel effort consentit sur l’applicatif, très riche, et le design, très réussi, valait-il vraiment le renoncement aux principes de base d’un système normalisé - dont le constructeur est partie prenante - et d’une installation cohérente en terme de performance énergétique ?

A vous de voir …

Retour à la rubrique des tests

 


 

 

      Dernière modification : mercredi 9 février 2011    

 

nba pas chere nba pas cher cheap nike roshe cheap nike nba jerseys for sale cheap wholesale kobe jersey for sale cheap wholesale jersey for sale cheap wholesale nfl jersey for sale cheap nike roshe trainers discount nfl jersey Jordan 23 jerseys for sale cheap jordan jerseys nike roshe run pas cher cheap ray ban sunglasses nike roshe run for sale nike blazer pas cher nike roshe run cheap Nike roshe run online italia http://www.globewomen.org/images/