Domotique et gestion de l'énergie  |  Qui est DOMO-Energie  |  Contact  |  Liens  |  FAQ  |  Plan du site   
 
Logo Domo-Energie
 |  Services  |  Produits  |  Professionnels  |  Propriétaires  |  Tout savoir  |  Actualités  | 
 
 
 
Logo Domo-Energie

lundi 5 février 2007

Climat: passer à l'ère des politiques contraignantes

Berne, 02.02.2007 - Les effets du réchauffement sont indéniables et le phénomène va s'accentuer dans les prochaines années si rien n'est entrepris.

Pour le conseiller fédéral Moritz Leuenberger, ces principales conclusions du rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) doivent mobiliser les Etats. « Nous devons passer à l'ère des politiques contraignantes au niveau national et international » a-t-il déclaré aujourd'hui à Paris où il participe à la Conférence pour une gouvernance écologique mondiale organisée par la France.

 

Communiqué de presse du DETEC du 2.2.2007

Le rapport du GIEC, publié aujourd'hui également à Paris, représente l'état du savoir scientifique actuel sur les changements climatiques.

Il constitue la base scientifique incontestée pour tous les gouvernements. «Ce rapport, ainsi que les deux autres rapports qui seront publiés en avril et mai, influeront sur les négociations menées sur la politique climatique internationale après 2012» selon Moritz Leuenberger.

Les conclusions du rapport sont inquiétantes. Sur la base de scénarios du GIEC, les températures moyennes pourraient augmenter de 1,8 à 4 degrés d'ici 2100 par rapport à aujourd'hui.

Pour le conseiller fédéral Moritz Leuenberger, ces projections indiquent qu'on ne peut pas seulement se contenter de mesures incitatives ou volontaires mais qu'il faut impérativement adopter des mesures et des politiques contraignantes. Le Protocole de Kyoto est un exemple d'une telle politique internationale contraignante. Il s'agit maintenant d'adopter une politique efficace pour l'après 2012.

« En tant que pays alpin, la Suisse est particulièrement vulnérable aux changements climatiques» a rappelé M. Leuenberger. Elle a tout intérêt à ce qu'un accord efficace soit conclu au niveau international pour l'après 2012.

Elle doit parallèlement mettre en place une politique nationale de réduction des émissions efficace afin de conserver une crédibilité au niveau international. La taxe sur le CO2 doit être définitivement adoptée et mise en vigueur.

Renforcer la gouvernance environnementale internationale

Sur le modèle des buts du millénaire de l'ONU définis pour le développement durable de la planète, la communauté internationale doit se doter d`objectifs précis et contraignants non seulement dans le domaine climatique mais également dans les domaines majeurs de l'environnement.

Moritz Leuenberger a développé cette idée lors de la Conférence pour une gouvernance écologique mondiale qui s'est ouverte aujourd'hui à Paris. Il a par ailleurs renouvelé sa proposition de discuter d'une taxe mondiale sur le CO2 axée sur le principe du pollueur-payeur.

Cette taxe permettrait de faire baisser les émissions de CO2 et de financer des programmes d'adaptation au réchauffement climatique. Moritz Leuenberger a également soutenu la proposition présentée par la France d'une organisation mondiale de l'environnement. Une telle organisation renforcerait le système environnemental international et augmenterait sa visibilité.

 

 

      Dernière modification : lundi 5 février 2007    

 

nba pas chere nba pas cher cheap nike roshe cheap nike nba jerseys for sale cheap wholesale kobe jersey for sale cheap wholesale jersey for sale cheap wholesale nfl jersey for sale cheap nike roshe trainers discount nfl jersey Jordan 23 jerseys for sale cheap jordan jerseys nike roshe run pas cher cheap ray ban sunglasses nike roshe run for sale nike blazer pas cher nike roshe run cheap Nike roshe run online italia http://www.globewomen.org/images/